Les voix de Roland Barthes entre grain poétique et gain rhétorique

Ce travail (en cours) est issu du séminaire informel que je conduis avec mes doctorant.e.s. Une séance était consacrée le 8 février 2018 à « chacun son Roland Barthes ».

1.

Évidemment on ouvre le livre d’entretiens (1962-1980), Le grain de la voix (Seuil, 1981), et on butine dans ces « propos » (« interviews ») en étant assez déçu s’agissant d’une pensée de la voix chez Barthes (plus loin : RB) même si on sait combien le timbre de sa voix a contribué à son succès : pleine de séduction, de gravité intelligente, de rondeur enjouée si ce n’est espiègle… mais ne serait-ce pas une métaphore de l’écriture jusque dans la parole donnée tellement entraînée par la main écrivante ? La transcription des « entretiens » est d’ailleurs immédiatement – puisque tel est l’ordre donné par les éditeurs – Continuer la lecture de Les voix de Roland Barthes entre grain poétique et gain rhétorique

Jean-Louis Déotte (1947-2018)

Jean-Louis Déotte est mort le 17 février 2018 à l’âge de 71 ans. Je voudrais signaler son travail important autour de la notion d’appareil dans la lignée de Lyotard et surtout de Benjamin. Je voudrais dire simplement ma dette à son égard puisqu’il m’a accueilli très généreusement dans sa collection « Esthétiques » pour y publier un de mes premiers essais : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=4605&motExact=0&motcle=&mode=AND

Continuer la lecture de Jean-Louis Déotte (1947-2018)